Propriétaires de nom de domaine, soyez vigilants face au slamming !

Samedi 15 avril 2017
Si vous êtes propriétaire d’un nom de domaine, il se pourrait que vous ayez reçu des e-mails vous incitant à renouveler votre paiement pour le conserver. Attention, vous êtes peut être victime de slamming. Si elle est moins connue que les virus et autres arnaques via internet, cette pratique a tendance à se répandre.

Qu’est-ce que le slamming ?

Le slamming est une technique d’arnaque dont l’objectif est de pousser un propriétaire à renouveler son nom de domaine arrivant rapidement à expiration en lui envoyant une fausse facture. Si le propriétaire paie, la gestion de son nom de domaine, et bien sûr son argent, sont transférés à ce nouveau registrar inconnu.

Évidemment, le but de cette manœuvre est de voler de l’argent, ainsi que le nom de domaine du propriétaire, quand celui-ci est persuadé qu’il l’a seulement renouvelé.

Comment cela fonctionne ?

Premièrement, ces prétendus prestataires, qui sont en réalité des usurpateurs, recherchent les noms de domaine arrivant à expiration.

  • Un e-mail à l’apparence très professionnelle est envoyé au propriétaire. Sur cet e-mail, on y voit entre autres : le nom du propriétaire, son adresse, ainsi que le nom de domaine prêt à expirer. On y trouve également une facture, souvent élevée, et une incitation claire à payer pour garder son nom de domaine, insistant sur la nécessité d’agir rapidement.
  • Si le propriétaire n’est pas familiarisé avec la procédure de gestion des noms de domaine, ou bien avec les termes employés, il peut, sous la contrainte du temps, penser qu’il se doit d’honorer au plus vite cette facture et s’empresser de payer le renouvellement.
  • En réalité, le propriétaire vient, sans le savoir, de signer le transfert de son nom de domaine vers ce faux prestataire.

Comment agir contre le slamming ?

Avant toute chose, il est primordial de pouvoir détecter un e-mail qui est en réalité du « slamming ». Généralement rédigé en anglais, il s’adresse au responsable de l’entreprise (qui est également propriétaire du nom de domaine), il contient une facture au prix élevé, et surtout, il provient d’un registrar inconnu.

Dès que vous avez réussi à identifier un cas de slamming, il est important de ne pas répondre à ces sollicitations. Si vous avez un doute, surveillez l’état de votre nom de domaine et sa disponibilité. Vous pouvez faire appel à votre prestataire habituel pour vous rassurer.

Si vos noms de domaines sont gérés par EOLAS, notre équipe les renouvelle bien en amont de leur échéance. N’hésitez pas à nous solliciter pour tout complément.